Moderne versus Macron

Temps de travail … A l’aube de ce 21e siècle, soyons moderne, réduisons le temps de travail ! C’est bon pour l’emploi et la santé. La qualité de vie au travail et dans le travail devrait être la recherche constante d’une société qui se dit humaine …

A l’inverse de nombreuses entreprises cherchent à augmenter le temps de travail dans la droite ligne des ordonnances Macron. Le dernier exemple en date celui du magazine Le Point…

La Direction du journal Le Point organise un référendum sur un projet d’accord sur le temps de travail. C’est évident, en ce moment, faire un référendum cela fait bien… La direction laisse ainsi croire que les salarié.e.s ont le destin de leur journal dans le bulletin de vote ! Voter Oui pour un projet qui réduit les jours de congés payés et ceux de RTT, car les jours de repos deviennent un indicateur comptable pour revenir à l’équilibre financier… Ou voter Non et donc être sur une application stricte des 35 heures… Sous-entendu être rétrograde et mettre en danger l’entreprise. Et la direction utilise le référendum pour faire valider par les salarié.e.s ses reculs sociaux. La méthode laisse à désirer. Pire, la logique qui a prévalu à un tel accord est une logique comptable. La direction n’a rien d’autre à proposer. La direction rogne sur tout ! Même sur les jours de repos !!! Aucune stratégie pour réussir le tournant numérique… Or, il faut un projet d’avenir pour le journal Le Point. Ce n’est pas d’un référendum dont les salarié.e.s ont besoin mais d’une véritable prise en compte de leurs revendications. Avoir les moyens de réaliser un travail de qualité et assurer le bien-être dans le travail et au travail. Le reste n’est que fumisterie !!!